Réseau Finance » Chroniques financières » Le système bancaire canadien


Le système bancaire canadien

Le système bancaire canadien est un réseau financier imposant. Ses opérations, sa structure et ses lois sont régies par la Charte des banques canadiennes établie par le gouvernement fédéral. Cette charte permet aux banques canadiennes d'opérer à travers le Canada.

Le système bancaire canadien

Les banques à charte du Canada ainsi que leurs nombreuses filiales représentent presque la totalité des actifs bancaires du pays. Une banque à charte est une institution financière formée en vertu de la Loi sur les banques et les opérations bancaires et relève du ministère des Finances du Canada. Les actions sont divisées entre tous les actionnaires uniquement, et ce, à raison d'un maximum de 10% par actionnaire. Les banques à charte sont le centre névralgique du système financier canadien. Elles sont toutes soumises à la juridiction du gouvernement fédéral. Cependant, certaines restrictions s'appliquent aux banques étrangères opérant en territoire canadien.

Les banques canadiennes dirigent donc leurs opérations sous la supervision du Bureau du surintendant des institutions financières. En parallèle, il existe des institutions ou coopératives d'épargnes dans plusieurs provinces québécoises comme celui des Caisses Desjardins. Ces coopératives sont régies par une charte provinciale qui supervise aussi les activités de certaines filiales offrant des services de fiducie et des services d'ordre immobilier. Les dépôts en devises canadiennes sont tous assurés par la société d'assurance-dépôt du Canada (pour un maximum de 60 000$). Le commerce international, ayant pris une grande ampleur depuis plusieurs années, a motivé plusieurs banques étrangères à s'installer au Canada. Ces banques sont également assujetties à certaines lois de la Charte.

Les banques canadiennes et leurs opérations

Les plus grandes banques du Canada sont la Banque Royale du Canada (RBC), la Banque Toronto-Dominion (TD), la Banque canadienne impériale de commerce (CIBC), la Banque de Montréal (BMO), la Banque Scotia, la Banque Nationale du Canada (BNC) ainsi que la Banque Laurentienne. Ces banques offrent principalement des services bancaires complets comme des prêts, des comptes courants (épargnes et chèques), des prêts hypothécaires, des marges de crédit, des fonds de placement, etc. D'autres banques comme la Banque Manuvie du Canada, la Canadian Western Bank, la Citizens Bank of Canada, entres autres, offrent des services souvent plus spécialisés. American Express, la Bank of America, la Bank of China, la Sears Canada Bank ou la Citibank sont quelques exemples de banques étrangères opérant au Canada. Il en existe plusieurs autres.

Les banques canadiennes en chiffres...

Le Canada possède quelque 80 banques et un peu plus de 6 000 succursales à l'intérieur des grandes villes, petites municipalités et régions rurales. Le nombre de transactions bancaires effectuées dans les guichets automatiques uniquement au Canada se chiffre à près de 1 milliard de transactions annuellement. Les transactions en ligne, quant à elle, se chiffrent à plus de 500 millions de transactions annuellement.

Au Canada, les emprunts hypothécaires se portent assez bien étant donné le faible pourcentage des prêts en difficulté. Les banques canadiennes s'impliquent, encouragent et financent le démarrage des petites et moyennes entreprises du pays. Elles comptent près de 275 000 employés et plus de 108 700 travaillant à l'étranger. Le coût des avantages sociaux et des rémunérations est de 20 milliards de dollars et affiche une retombée d'un peu plus de 12 milliards pour les actionnaires (statistiques 2012).

La majorité des Canadiens considèrent recevoir d'excellents services de leur banque et font entièrement confiance à celle-ci pour toutes leurs transactions et tout ce qui concerne la confidentialité et la sécurité. Une mise à jour des lois régissant les banques canadiennes est effectuée périodiquement afin de permettre aux banques canadiennes de s'ajuster aux fluctuations du réseau financier. Le système bancaire canadien est reconnu comme étant un système bancaire fiable et solide capable de résister aux éventuelles crises économiques.

Publication Réseau Finance : 2016-10-16

À lire également sur Réseau Finance


Le répertoire financier du Québec :